Ne pas savoir

Commencer un blog sans savoir. Commencer sans savoir comment, quoi, juste vaguement pourquoi. Parce qu’on en a toujours eu envie. Parce que j’ai commencé plusieurs fois et puis abandonné, parce qu’au fond mon intention était peu claire. Si l’étincelle d’une idée arrive en un éclair, l’idée elle-même doit souvent prendre le temps de germer. Elles sont là, dormantes, on sent qu’il y a quelque chose qui demande à se manifester, mais il fait trop froid ou trop sec. Ou simplement, ce n’est pas le moment. Depuis, j’ai appris que ce qui compte, c’est le processus. Ce n’est pas de savoir, mais d’apprendre et découvrir.

Alors être patiente et puis recommencer. Recommencer toujours. Ne pas juger trop vite et tenter de me demander cette fois : que pourrais-je mettre en place pour durer? De quoi aurais-je besoin? Quel est vraiment le sujet? Comment pourrais-je m’y prendre pour y venir régulièrement et cultiver ce petit coin de toile comme je cultive mes quelques mètres carrés de jardin : mon coin à moi sur cette terre. Choisir ce que je vais y planter. Y mettre de l’attention, du soin, mais aussi de la spontanéité. Y penser. Ne pas l’oublier par paresse ou par découragement ou par “et puis à quoi bon”. Espérer : il y a quelque chose qui pousse. Désespérer : tout a crevé, ce n’est pas du tout ce que j’attendais. Ne pas savoir comment s’y prendre. Apprendre. Semer encore. Et un jour peut-être, y cueillir un bouquet de fleurs.

Cultiver mon espace

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s